top of page

Eauze surclasse outrageusement Amou (57 – 36) (Basket 31)


Stéphanie Zamarian et le BEC remportant haut la main leur premier succès de la saison, une victoire pleine de panache et de réalisme (Photo : Mickael Chaboy)

Rien ne sert de courir, il faut partir à point et quel excellent départ pour les Eluzates dans cette édition 2022/2023. La défense peut faire gagner des titres selon un certain adage et l’attaque des matchs, le premier round de cette rencontre opposant Eauze à Amou en est l’exemple parfait. La défense gersoise est quasi imprenable, seulement deux paniers encaissés en dix minutes de jeu et une attaque très florissante (17-4, 10e) initiée par la grande Stéphanie Zamarian et très bien suivie par Jennifer Laffargue permet aux troupes de Ludovic Touja de créer un véritable fossé entre les deux équipes, déjà fatal aux Landaises.

Les débats s’équilibrent au cours du second acte (17-14) avec des triples bienvenus de Léa Bessagnet, de Chloé Marrast ou d’Ambre Lamort afin de garder le rythme en attaque, sans oublier le secteur intérieur qui continue de faire souffrir la défense adverse. Mais de l’autre côté du terrain, Marion Labadie trouve, enfin pour elle, le chemin des filets plus régulièrement et voilà que les Aquitaines rendent le pareil aux Gersoises mais sans avoir d’influence sur le score, déjà très flatteur pour les joueuses du BEC (35-18, 20e).

Scénario quasi identique à la reprise du jeu (16-15) avec d’un côté Ambre Lamort qui continue de scorer régulièrement, tout comme Léa Bessagnet mais à longue distance pour sa part alors que c’est Marion Labadie qui se charge de trouver la faille dans la défense adverse pour les Blanches de l’ABN. Toujours très disputée, la rencontre garde le même tempo dans ce troisième round mais l’écart reste inchangé quant à lui (51-33, 30e).

Ayant tout donné durant trois quart-temps, les deux équipes tombent littéralement en panne sèche d’adresse avec seulement neuf pions inscrit de part et d’autres du terrain en dix minutes de jeu (6-3). Si les Landaises ne scorent pas, il en est de même pour les Gersoises qui s’acheminent vers une première victoire à domicile sur des Landaises en manque de réalisme (57-36, score final). Quel départ tonitruant pour les Eluzates qui démarrent cette édition 2022/2023 de bien belle manière, de quoi prévoir une belle saison à venir.





1 vue0 commentaire

Kommentare


bottom of page